LA MAGIE DES FÊTES

Rituel - Roi des Forêts

$0.00

Pour plusieurs, le sapin de Noël est l’emblème du temps des Fêtes, la décoration centrale de la maisonnée. C’est en Alsace que l’on retrouve les premières traces de la tradition de l’arbre de Noël, soit autour du XVIe siècle, puis au cours des deux siècles suivants dans certaines régions d’Allemagne, de France et d’Autriche.

Dès les débuts, le sapin est privilégié puisqu’on associe ses « feuilles persistantes » à la vie éternelle : il fait un bon substitut à l’arbre du paradis puisque l’on trouve difficilement un pommier avec ses fruits en hiver. Au Québec, ce sont des immigrants allemands et protestants qui auraient propagé cette tradition au cours du XIXesiècle. D’abord adopté par la bourgeoisie, le rituel se répand à l’ensemble de la population – protestants et catholiques – après la Première Guerre mondiale.

À l’époque, les familles vont chercher leur arbre le 23 ou le 24 décembre.

Aujourd’hui, boules de plastiques ou de verres, lumières DEL, glaçons et autres babioles garnissent les sapins de Noël selon les goûts, les humeurs et les moyens des familles.

Mais comment décore-t-on l’arbre de Noël il y a, disons 200 ans? Puisque la nativité est liée à la célébration de la lumière, les bougies ornent traditionnellement l’arbre et elles sont allumées dès les premières secondes du 25 décembre. La prudence est alors de mise pour ne pas provoquer un incendie!

Côté ornements, on utilise d’abord des pommes, symbole du péché originel, lesquelles sont tranquillement remplacées par des boules en bois, en verre, en céramique, ou encore en papier, fabriquées par des artisans, à la maison ou en usine.

Rituel - Roi des Forêts

$0.00

FAQ

Questions and Answers